Bioshock Infinite fait partie de ces jeux que nous attendons avec impatience en 2013 sur Xbox 360 et Playstation 3. C’est donc avec plaisir que nous vous distillons des informations sur les différents types d’ennemis que vous rencontrerez dans le jeu d’Irrational Games. La série Bioshock jouit d’un style graphique très particulier et vous verrez que cet épisode ne déroge pas à la règle. Bon visionnage tous !

Le patriote motorisé fait également partie des ennemis que vous rencontrerez dans Bioshock Infinite. Sorte de squelette métallique ayant un casque ressemblant à la tête du célèbre président Washington. Il vous faudra utiliser des armes lourdes pour venir à bout de ce Terminator mécanique. C’était un ennemi qui vous fera rire mais terrifiant à la fois.

Les « bricoleurs » que vous croiserez très régulièrement dans le jeu, sont des personnages assez tragiques. Je ne vais pas m’étendre sur la façon dont ces types se sont retrouvés dans ces corps en métal, mais leur histoire est plutôt triste. Je préfère que les joueurs la découvre à mesure qu’ils progressent dans le jeu. on les appelle « bricoleurs » à cause de leurs mains en porcelaine de géantes. Quant on observe les jouets de cette époque, on voit qu’ils faisaient en sorte que les poupées aient l’air réaliste en peignant leurs mains et leur visage, mais le résultat était un peu étrange. C’est un peu la version originelle de la « vallée dérangeante ». On a essayé pas mal de concepts différents. L’un avait des organes à l’air, mais c’était un peu trop exagéré quand même. Avec des vêtements, sans vêtements, avec ses têtes, ou plutôt celle-là, bref, on a fini par arriver au résultat final : le coeur exposé, des vêtements déchirés, et la tête chauve et un peu abîmée. Ils ont des capacités variées : ils peuvent sauter très loin, se laisser tomber d’une hauteur vertigineuse et rebondir partout dans l’espace. Ils sont très agiles pour leur taille, et assez puissants. Mais le plus cool, c’est qu’ils peuvent se saisir d’autres personnages, alliés ou ennemis, et les lancer sur des gens, ce qui les rend vraiment terrifiants, même parfois pour vos ennemis, parce que les bricoleurs se servent d’eux pour atteindre Booker.

J’adore les garçons du silence, ils sont terrifiants. La première fois que j’en ai vu un, je me suis écrié, et croyez-moi, c’est rare : bon sang , il nous le faut absolument. Il a vu le jour très tôt dans le développement et Ken a tout de suite adoré le concept, comme nous tous. On n’a trouvé que c’était le truc le plus cool qu’on n’ait jamais vu. Si quelque chose n’a pas de visage, vous cherchez immédiatement à savoir pourquoi, une certaine horreur s’en dégage. Est-ce vraiment un enfant atrocement déformé ? Est-ce qu’il a vraiment une tête ? Vous partez du principe que porter ce masque est un cauchemar, et c’est surtout pour ça que le personnage est terrifiant. Le concept, c’est qu’ils sont aveugles : ils ne peuvent pas vous voir, mais ils vous entendent. Quand vous les rencontrez, vous avez le choix d’essayer de les éviter, ou de les affronter directement, mais si vous les mettez en colère, ils peuvent appeler des renforts. Dans cet univers, ils sont l’équivalent des caméras du premier Bioshock, sauf qu’ils se déplacent et vous cherchent activement. C’est un personnage terrifiant du jeu, un personnage que les joueurs vont à la fois adorer et détester.

La « Siren » vient saluer un important mouvement social du début du siècle dernier, l’émergence d’une conscience d’un monde spirituel. Ce n’est pas que les gens se proclamaient « spirituels » plutôt que « religieux », non, mais ils parlaient très sérieusement de contacter les morts et de leur parler. La conception de la « Siren » a commencé très tôt, quand on s’est penché sur les classes d’ennemis les plus puissantes, des classes très spéciales. On a d’abord imaginé le fantôme d’une chanteuse qui utiliserait sa voix pour réveiller les morts. On a étudié les possibilités offertes par ce type de femmes, mystique, qui lévite en ranimant les morts. La « Siren » est une entité en contact avec l’autre monde, et elle peut ramener les ennemis de Booker à la vie pour qu’ils reprennent le combat. L’un des défis sera de choisir une cible prioritaire. Est-ce que je m’occupe de la « Siren » pour qu’elle emporte avec elle tous les ennemis qu’elle a ranimés ? Ou est-ce que je me débarrasse des ennemis qui m’attaquent directement ? C’est une vraie source de tension pendant les combats.

Partagez